Réveil: conseils pour commencer sa journée du bon pied

Publié le : 23/04/2019 15:05:40
Catégories : Santé

Réveil: conseils pour commencer sa journée du bon pied

Réveil: conseils pour commencer sa journée du bon pied

Plutôt que de sortir du lit au dernier moment, il est préférable de s’accorder un peu de temps supplémentaire pour ne pas commencer sa journée en étant stressé.

C’est un plaisir que l’on s’accorde volontiers le week-end. Plutôt que s’extirper du lit à l’appel de l’alarme, on laisse faire notre horloge interne. On suit ainsi les recommandations de la Société française de médecine et recherche du sommeil, qui préconise de «s’éveiller spontanément, grâce à des bruits de l’environnement qui font sortir du sommeil lorsqu’il est très léger». En fait, il faudrait pouvoir suivre ces conseils en permanence, et ouvrir naturellement les yeux chaque jour à la même heure…

Las! Les contraintes du quotidien perturbent nos nuits et nos réveils: selon une étude menée auprès d’un peu plus de 12.000 volontaires et publiée en mars dernier par des experts du réseau Morphée, du CHRU de Lille et de l’hôpital Antoine-Béclère (Clamart), une personne sur trois a besoin d’organiser plusieurs réveils le matin. Un réflexe qu’il faudrait pourtant bannir pour bien démarrer sa journée: en décalant ainsi le lever, on reste dans une sorte de somnolence, bien loin du sommeil récupérateur, et l’on doit ensuite mettre les bouchées doubles, d’où un état de stress qui mettra un moment à nous quitter.

Le maître mot: la régularité

«Nous devons sans arrêt faire des compromis, commente Sylvie Royant-Parola, coauteure de l’étude et présidente du réseau Morphée. D’un côté, nous avons des besoins de sommeil - entre six et neuf heures - et un rythme - certains sont du matin, d’autres du soir. Mais il faut aussi composer avec le travail, la vie familiale, et puis la vie sociale, les envies, les sorties…» Partant de ce constat, le maître mot pour se réveiller du bon pied, insiste la psychiatre et spécialiste du sommeil, c’est la régularité du lever: «On imprime ainsi une marque dans l’horaire, et le réveil devient plus naturel. L’exposition à la lumière du jour et le sport pratiqué pendant la journée contribueront à renforcer cette mécanique. Dans ce contexte, la mode du Miracle Morning présente un certain intérêt.»

Cette ­manière de ne plus se réveiller seulement pour aller travailler est plus que bénéfique pour échapper au stress et bien commencer sa journée.

null

Le concept a fait florès après qu’un jeune Californien, Hal Elrod, l’a détaillé dans un livre (Tout se joue avant 8 heures, First Editions). A priori, son idée paraît radicalement opposée à celle d’un réveil spontané, puisqu’il s’agit de se lever tous les jours aux aurores. Mais il présente l’intérêt d’imposer des horaires de coucher et de lever réguliers, qui renforcent l’horloge interne. Tant et si bien que, dans la mesure où l’on se couche suffisamment tôt - impératif pour ne pas être en manque de sommeil en suivant les préceptes d’Hal Elrod -, on finit par se réveiller seul cinq minutes avant la sonnerie de l’alarme.

Enfin, le Miracle Morning vise à s’allouer du temps pour soi, chaque matin, que ce soit pour méditer, faire du sport, écrire, lire, etc. Et cette manière de ne plus se réveiller seulement pour aller travailler est plus que bénéfique pour échapper au stress et bien commencer sa journée. «La qualité de notre mise en route matinale dépend énormément du temps dont on dispose, et que bien peu de gens se donnent», renchérit le Dr Royant-Parola.

Alors, sans pousser jusqu’à un réveil à l’aube, «plutôt qu’un timing serré où l’on se lève au dernier moment, en calculant le temps que prendront la douche, le café, le trajet, mieux vaut s’accorder ne serait-ce que vingt minutes de plus.»

http://sante.lefigaro.fr/article/reveil-conseils-pour-commencer-sa-journee-du-bon-pied-1/

Partager ce contenu

You must be registered

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire